Twitter Florilège

Publié le par Bernard Prats-Desclaux

Twitter Florilège
Twitter Florilège

Quelques tweets écrits ce matin que je vous poste sur le blog pour ceux qui auraient eu du mal à digérer les annonces de la BNS hier. Survivre sur les marchés est un devioir au quotidien et lorsque l'on a la "chance" d'être là après vingt ans de métier, il n'est pas inutile de le rappeler à cex qui se lancent les yeux remplis de promesses.

 

Bon trading à tous.

 

Bernard

Pour me suivre sur Twitter: @bpdtrading.

 

PS: N'hésitez à commenter le articles et à faire part de vos remarques.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yongtai 18/01/2015 15:09

bonjour Bernard,
effectivement, on a tous besoin de traders expérimentés ayant survécus à plus de 15 ans de trading (ayant donc vécus le krach de la bulle internet et la suite). On a tout de même un risque actuellement de revivre quelque chose d'assez récent comme la baisse d'aout 2011 quasi en ligne droite (-30% environ). Rétrospectivement, comment as tu vécu ce moment ? On a l'habitude de décrire ce moment passé comme étant "la crise de l'euro". L'analyse technique telle que tu l'as pratique l'avait elle anticipée (parmi d'autres scénarios) ? merci d'avance

Bernard Prats-Desclaux 19/01/2015 09:29

Bonjour, Oui j'ai vécu beaucoup de bulles et de Krachs (Asie, Russie, internet...). Je les ai vécu chacun différemment à vrai dire car ils ont tous leurs propres caractéristiques, (volat, durée...). Comme déjà dit, je suis beaucoup plus "trader" qu'analyste technique. Autrement dit, quelque soit le plan que je fais, je réagis à ce que propose le marché à l'instant T (Timing, levier backtesté, niveau d'invalidation et sortie étagée programmée). C'est le seul moyen de survivre autant d'années avec un MM serré. Les analystes vont anticiper/prévoir/ et s'ils ne payent pas pour voir (ce qui est svt le cas), ils ne vont retenir que les fois où ils avaient bien anticipé. Enfin, la situation actuelle (depuis 2009) est vraiment spécifique (diminution sensible du nombre d'acteurs de marchés, action des banques centrales, et HFT) et ne peux être comparé à rien. Je crois que le trading (autrement dit, l'obsession de la protection du capital et de sa position, de la gestion du risque et de l'ensemble de ses positions) devient crucial et prend le pas sur tout le reste.

En résumé, je ne me projette plus, je réagis grâce à des stratégies backtestées, et des programmes qui nous donnent les niveaux d'entrées et d'invalidation. En cela, je ne fais qu'adapter nos systèmes d'investissement à l'évolution des marchés.

Cdt

B.