Sous le signe de la Volatilité

Publié le par @bpdtrading

Bonjour à toutes et tous,

Le marché valide une à une nos prévisions. Il est toujours plus facile de trader, d'investir, lorsque les analyses et les prévisions sont correctes. Après vient le temps du choix des stratégies, des tailles de position, de la gestion de position, et bien entendu, des biais psychologiques.

Le CAC évolue bien, comme nous l'avions annoncé et répété, non plus en tendance, dans un marché directionnel, mais bien dans une phase de volatilité forte, où les tendances court terme haussières succèdent, rapidement, aux tendances baissières court terme. 

Psychologiquement, ces phases de marché sont compliquées à trader pour les débutants. a peine a-t-il le temps de s'installer dans sa zone de confort en mode directionnel haussier que le marché reverse sèchement (souvent V-top ou V-bottom, une figure de retournement sans phase intermédiaire de distribution ou d'accumulation). S'il cherche à jouer alors des stratégies de type retracement, il se fait systèmatiquement piéger.

Sur le CAC, la zone de retour en tendance haussière moyen terme, exige un retour en clôture 4 heures au-dessus des 4924. Nous en sommes donc loin. Mais cela ne doit pas nous empêcher de travailler aussi à l'achat car comme nous l'avons indiqué dès le 24 août en passant acheteur, le climax baissier a asséché les shorts "panique" pour quelques jours. Nous nous retrouvons donc avec plusieurs zones neutres. Un plafond, une résistance à moyen terme, et une tendance haussière, en reprise court terme, depuis le 24 août au soir. Cette contradiction entre les tendances, entre les horizons de temps des opérateurs, explique la volatilité, qui n'est qu'une traduction de la nervosité des intervenants de marché, une absence de consensus. Tout rebond permet aux investisseurs long terme d'alléger leur portefeuille - beaucoup pensent que l'on ira plus bas dans les semaines à venir - et toute baisse, permet aux traders, opérateurs court terme, de prendre position pour joeur une reprise du marché (et rien ne les emêche de vendre lorsque une résistance se présente). 

La zone 4410/45 et 4717/31 est la zone neutre dans laquelle se battent les opérateurs depuis plusieurs jours. Hier encore le CAC a reculé devant les 4700 malgré tout son bonheur de pouvoir dignement fêter les 68 bougies de Mister Mario Draghi.

En revenant ce matin directement sous les 4600, les acheteurs de tendance, de bonheur tardif, vont se retrouver piéger. Une cassure des 4562 puis des 4538, et plus encore des 4511/19, les pousserait à solder leurs positions et un test de la zone des 4410 serait très défavorable. Tout le monde est inquiet (je parle des gérants) et ils n'hésiteront pas à alléger rapidement leurs posiitons en cas de reprise baissière.

Mais un retour sur les bas, sera aussi l'occasion de tester la solidité de ce marché. Le bull market est il-réellement terminé? Le bear market a-t-il déjà commencé? Les explications que nous diffusons sur ce blog, à une fréquence inhabituelle, parlent d'elles-mêmes.

L'important dans cette période est de raisonner en zones de marché (elles ont parfaitement fonctionné depuis plusieurs jours), et à ne pas chercher à rester assis sur des positions. La volatilité est un atout considérable pour un trader. Elle est beaucoup plus ennuyeuse et destructrice de valeur pour un investisseur.

Les investisseurs ont tenu la main des marchés depuis mars 2009 (à moins que ce ne soit l'inverse), à l'exception de quelques crises européennes récurrentes, place aux traders maintenant :-))

Bon trading à tous

Bernard @bpdtrading 

Sous le signe de la Volatilité

L'indicateur de tendance Priv3F reprend du rouge en couleur majoritaire. La tendance composite reste relativement équilibrée, ce qui marque clairement notre concept de zone neutre moyen terme, et la tendance intraday, plus baissière, notamment en raison du passage sous les 4600 et du gap down matinal exerce une légère pression sur les acheteurs. Il faudra retrouver la zone des 4631/43 pour redonner une tendance positive en intraday.

Commenter cet article