SP500: Semaine décisive

Publié le par @bpdtrading

SP500: Données hebdomadaires

SP500: Données hebdomadaires

Le SP500 a quitté son canal hebdomadaire qui 'avait vu passer de 1074 à 2135, soit un quasi doublement en en quatre ans. Et pour rappel, il venait de 666 (!, ça ne s'invente pas), bottom de mars 2009.

Si la tendance n'est pas encore totalement retournée, elle est pour le moins attaquée comme nous pouvons le voir en données quotidiennes ci-dessous.

SP500: données quotidiennes

SP500: données quotidiennes

Le scénario a le mérite de la simplicité et de la clarté. Le support des 1971/82 a été violemment attaqué et cassé. Le rebond en cours bûte sous les 50% de retracement, et trace un triangle, ou un flag.

Le scénario positif serait une correction en ABC qui pousserait le retracement sous la résistance des 2039/2044. La tendance se jouerait alors sur cette zone. Simple vague corrective et retour en tendance baissière long terme pour plusieurs trimestres? ou bien cassure de cette zone et retour dans la zone de distribution, le long trading range démarré début 2015?

Le second scénario est celui de la cassure du triangle dans les prochains jours et d'un premier test du support 1814/1851 qui validerait définitivement la sortie du bull market démarré en mars 2009.

Les prochains jours seront donc importants. Ils devraient impacter durablement les marchés pour les mois à venir. Et si l'on veut bien regarder le déroulement des marchés sur ces derniers mois, les réactions que nous avions anticipées (en annonçant clairement la possibilité d'un krach rapide quelques jours seulement avant qu'il ne se produise, sur des signaux techniques clairs), il semble compliqué de revoir les marchés américains tutoyer leurs sommets avant de longs mois (qui devraient se compter en années).

En trading, le timing est essentiel, avoir raison trop tôt est avoir tort. Après le Buy the Dips qui durait depuis des années, la probabilité de jouer les Sell the bounce est forte.

Mais comme toujours, il faudra suivre les réactions des opérateurs et agir en conséquence. C'est là toute la différence entre les analystes/prévisionnistes, qui sont payés pour réfléchir, et les traders/investisseurs qui sont dans l'action et doivent payer pour valider leurs raisonnements.

Bon trading à tous

Bernard @bpdtrading

Demain je publierai les modalités des prochains live-trading. @ suivre

Publié dans Analyses

Commenter cet article

yongtai 13/09/2015 19:09

merci pour ta réponse détaillée Bernard.
Je n'ai pas la possibilité d'être constamment devant les écrans, alors je fais du swing et non du day trading.C'est peut être une mauvaise approche de ma part, sans doute que tout est question de MM. Etant donc en swing, je ne regarde pas que les prix, mais aussi d'autres paramètres. Mais j'ai conscience que le must est bien de regarder que les prix. Bonne soirée.

@bpdtrading 13/09/2015 19:19

Je ne me permettrais jamais de dire que ton approche (ou celle d'un autre) est mauvaise. L'important c'est l'efficacité et qu'elle corresponde justement à la personnalité de l'intervenant et à ses horizons d'intervention. Et dans nos systèmes, on utilise les prix, mais aussi d'autres paramètres comme indiqué dans ma réponse.

yongtai 13/09/2015 16:11

bonjour Bernard, merci de cette mise au point, si tu veux bien j'ai deux questions :
1/ as tu étudié les volumes passés depuis quelques semaines ? En utilisant l'OBVD (à la manière de Gilles Leclerc, une référence sur UB ;-)) il ne me semble pas que les investisseurs aient eu le temps de sortir (la baisse a été bcp trop rapide) et que le niveau d'exposition est actuellement supérieur à celui de janvier 2015 alors que nous sommes dans une gamme de prix inférieure (SP500). Peut on y lire alors une divergence haussière ?
2/ que penses tu des indicateurs de sentiment qui traduisent toujours actuellement un fort pessimisme (VIX, Nova Ursa ratio ...) ? Peut on y trouver par esprit contrarien un biais haussier ?
merci
à bientôt

@bpdtrading 13/09/2015 17:21

Bonjour, je veux répondre à toutes tes questions ;-)
1/Gilles étant un ami, je lui poserai ta question :-). Je n'utilise pas personnellement les indicateurs de volume. Pour les avoir testé en discrétionnaire et en automatique, ils ne nous ont procuré aucun avantage significatif sur le long terme. Au contraire, ils créent "des distorsions" de compréhension et nuisent à l'analyse. Mais ce n'est que mon avis conséquence de la manière dont nous abordons les marchés. Les volumes ne sont analysés, dans nos schémas, que pour les prises de position, ls timing d'entrée si tu préfères.
2/ Difficile de lire les indicateurs de sentiment, en esprit contrarien, en ce moment. On vient à peine de décrocher des supports.
3/ (si tu permets).J'en reviens à l'analyse graphique. Selon les périodes, elle est lisible, plus ou moins, parfois pas du tout, et à ce moment-là, il faut s'en référer à d'autres types d'analyse (fondamentale, comportementale...). Là, je crois que tout est clair.Les niveaux sont évidents. Le retournement LT pas encore acté, mais le niveau d'invalidation, ou de retour en tendance haussière plus probablement neutre, est clair. Donc, il faut travailler en fonction de ces niveaux, comme je l'indique sur le CAC depuis plusieurs jours maintenant.
4/ (là j'exagère). L'important n'est pas de deviner ce que va faire le marché puis de crier haut et fort que l'on a eu raison. L'important est de trouver des points d'entrée à faible risque et à fort potentiel. Et pour le moment, le marché nous donne les points à travailler. Avec un certain succès.
Bon Dimanche
Bernard