CAC40: l'oeil du cyclone

Publié le par @bpdtrading

CAC40: données quotidiennes

CAC40: données quotidiennes

Comme toutes les semaines depuis le 10 mars, le CAC40 a joué avec les contrepieds et les tendances avortées. Le contexte était favorable à ce comportement de marché, c'est ce que j'avais indiqué.

Ce marché n’est clairement pas directionnel. Et la volatilité diminue nettement. C'est donc un marché spécifique pour traders intradays. Investisseurs, position trader ou swing trader servent de punching ball à ceux qui aiment plus que tout, les mouvements rapides, sans extension, ni relais.

Tendance primaire

Je ferai un point précis et un cadrage sur l’hebdomadaire cette semaine, mais il suffit de noter que tant que le CAC reste sous sa zone pivot d'équilibre (une résistance dynamique) 4469/4427 et qu’il ne clôture pas au-dessus des 4590, la pression reste sur les acheteurs.

En données quotidiennes, la situation est d’une étonnante limpidité. Il suffit de faire appel à Léonardo Fibonacci, mathématicien italien du XIII° siècle, qui ne connaissait rien à la bourse et aux marchés financiers, mais qui nous est très utile aujourd’hui encore.

Donc le CAC a d’abord retracé 50% de 5283-3892 en bloquant sous les 4590, zone qui correspondait aussi 61.8% de 5011/3892. C’était notre zone cible de retour depuis le creux du 11 février. En bloquant sur ce niveau, le CAC a entamé un retracement de la hausse 3892/4580. 4318 (38% a d’abord servi de premier point d’appui pour un retour sur 4465) et cette fin de semaine ce sont les 50% qui ont été testé positivement.

Alors soyons clairs, si le CAC réagit si bien à tous ces ratios en ce moment, ce n’est pas toujours le cas. Ce jeu de ping-pong entre les ratios de Fibonacci est un classique de marché sans tendance. C’est un marché dominé par les traders techniques. Les investisseurs finaux, les gérants de fonds traditionnels peinent à trouver des idées d’investissement. 

Nous noterons aussi que le CAC évolue au sein d’un petit flag, ou canal descendant. Une sortie par le haut serait un signe de force après une période d’accumulation (à confirmer).

A la vente, la cassure des 4210/4232 renverrait le CAC dans la zone support suivante entre 4155 et 4115, ce qui plomberait lourdement les chances d’avoir un rebond rapide. Tenir la zone des 4232/10 est donc important à moyen terme.

Les niveaux à surveiller sont 4390, 4521 le pivot dynamique et bien sûr 4590 à casser en clôture. Tant que l’on se situe sous ces niveaux, la tendance est baissière… même si comme nous allons le voir avec la tendance secondaire, la situation s’améliore… un peu.

FCE: données horaires

FCE: données horaires

Tendance secondaire: éclaircie?

Sur cet horizon de temps, on note clairement une tentative de mettre en place les éléments objectifs d’un rebond. Sans être exhaustif, on peut citer: divergence indicateurs/cours, indicateur BSI60 qui repasse positif, cassure de ligne de tendance baissière, dernière baisse en cing vagues descendantes au sein d'un biseau, et enfin triple contact sur le bas du canal baissier. Des éléments de convergence concrets qui plaident pour un rebond.

Tant que la zone support 4255/60 tient, les probabilités de voir le marché aller tester la zone 4390/4400 seront les plus fortes. Le biais intraday pourra donc être légèrement haussier, mais attention, la prudence reste de mise et il faudra aborder les interventions sur le marché avec des stratégies adaptées. Pas question de jouer à "buy the dips" dans la configuration de ce marché. 

Amélioration des conditions de tendance intraday. Le sentiment bull dépasse 50% pour la première fois depuis 10 séances

Amélioration des conditions de tendance intraday. Le sentiment bull dépasse 50% pour la première fois depuis 10 séances

​Stratégies de marché

Quand l’incertitude règne, il faut savoir se montrer encore plus précis et rigoureux. Des tendances contradictoires sur plusieurs horizons de temps sont toujours des zones compliquées à travailler car les différents opérateurs de marché ne sont pas en phase. Ce sont des zones pour investisseurs et traders expérimentés. Les autres feraient mieux de s’abstenir. Sur les marchés, savoir quand ne pas agir, quand ne pas intervenir (en fonction de ses compétences), est aussi une position. La sagesse (et la performance sur la durée) impose de cibler ses interventions. Ce marché n’est pas un marché de joueur. Il faut savoir réagir vite, ne pas attendre de relais lors de prises de position et ne pas espérer d’un retour pour sauver une situation compliquée. Bref, à moins d’intervenir avec des stratégies d’exécution précises, ne pas intervenir sur ce marché, attendre une période plus favorable est la meilleure des solutions. Dans ces conditions techniques particulières, il faut savoir passer du short au long, et du long au short, rapidement. La réactivité doit primer et l’intraday est de rigueur. Enfin, les niveaux de risque doivent être ajustés à ce contexte particulier.

 

Le scénario à jouer est celui d'un retour sur la zone 4390/4404, avec une première cible sur 4355 à faire aujourd'hui ou demain) tant que le support 4255-60 supporte les cours. La configuration technique plaide pour ce scénario. Il faudra voir si les éléments techniques se diffusent sur les unités de temps supérieures. Ce sera l’enjeu de cette semaine. C’est d’ailleurs celui que nous avons commencé à jouer dès vendredi. Mais la faiblesse de la hausse vendredi, avec un respect (trop !) scrupuleux des résistances pendant la montée, n’incite pas à des achats (trop!) euphoriques.

 

Dans les deux cas, les stops seront pris très courts. Il est inutile de jouer avec ce marché. Il faudra donc être précis dans le choix des stratégies d'intervention.

On se concentrera donc sur les mouvements rapides, sans biais marqué, en attendant que le marché se décante et nous offre des conditions de tendance et de volatilité plus claires.

 

Bernard

 

Publié dans Analyses

Commenter cet article

xavier 11/04/2016 17:19

J'ai enfin un peu de temps pour poster un commentaire... Merci pour l'analyse Bernard. Comme tu le dis, ce n'est pas un marché directionnel. Enfin peut être pas encore :-), car comme tu le soulignais, on a des éléments qui plaident pour un début de W3 potentielle. Est-ce que les incertitudes se dissiperons avec la BCE le 21 et la FED le 27 ? A suivre. Par contre, une des choses intéressante dans ce marché ce sont les nombreux gap qui peuvent servir en objectif. Les bulls noterons donc les gaps restés ouverts à 4436.5 et 4509.5. Les gaps à 4222.5 et 4408.5 n'auront pas échappé aux bears.
A titre personnel, j'ai moins de temps pour faire de l'intraday ces derniers temps. Et à titre indicatif, j'ai pris long swing mercredi dernier sur les éléments donnés par Bernard (Div en deux creux UT60, Double contact TLS du canal, 50%RET, etc...), stop sous le bas. Je me suis fait stopper le lendemain. Si j'ai repris long swing vendredi dernier à l'ouverture cash, c'est parce que j'ai pensé qu'on avais un PumpUp. Si j'avais eu uniquement la divergence en 3 creux avec un marché qui ouvre à proximité de la clôture de la veille et qui ne montre pas de signes de force, je ne pense pas que j'aurai repris long. Juste un exemple concret pour monter qu'avoir juste une divergence n'est pas forcement suffisant pour prendre une position et ce qui peut arriver lorsque les divergences se suivent...

@bpdtrading 11/04/2016 19:35

Bjr Xavier
Exactement, une divergence ne donne jamais un signal d'entrée seul. Et bien vu le Pump up de vendredi. C'était le bon ;-)