L'arme de la protection du capital

Publié le par @bpdtrading

L'arme de la protection du capital

Sur les marchés financiers, il y a deux règles à respecter. La première est de protéger son capital. La seconde est de ne jamais déroger à la première.
Warren Buffet

L’ouverture d’une position correspond à un risque engagé et maîtrisé et à une espérance de gain aléatoire. Donc si la seule certitude se situe du côté de la perte, il devient inutile, vain, et carrément contre-productif de stresser, de s'inquiéter, de se faire du soucis pour le seul paramètre que l’on maîtrise réellement. La perte, le stop, le niveau d'invalidation de notre stratégie. CQFD.

Notez bien l’association - volontaire et volontariste - du terme « stop » avec le terme « protection ». Beaucoup de traders et d'investisseurs rechignent à poser des stops comme si le fait d'envisager l'invalidation de leur hypothèse de travail, de leur stratégie d'investissement, revenait à leur arracher trois dents sans anesthésie.
Associer le terme stop avec le terme protection est un moyen simple, souvent efficace, de les convaincre. Un stop déclenché n’est pas une sanction, une peine infligée, un échec. Il faut en finir avec son petit Ego, avec le tout à l'Ego. Gagner sur les marchés exigent une certaine forme d'humilité, mâtiné de discipline. Un stop déclenché est simplement l’assurance de voir son capital protégé. Un capital protégé, c’est la certitude de pouvoir continuer à trader et investir demain et après-demain. Le déclenchement du stop de protection devient un acte de gestion aussi naturel que la sortie d’une position gagnante. Il faut penser en termes de série et non plus en termes de one-shot.

L’ouverture d’une position représente l’acceptation d’une perte potentielle. Si ce n'est pas le cas, il ne faut pas cliquer. Le risque est maîtrisé par le niveau d'invalidation, par le stop. Le placement du stop permet la survie à long terme, il permet de s'assurer de gagner sur la durée, et de ne pas jouer au roller-coaster avec son compte. Si vous ne voulez plus connaître les affres des traders cyclothymiques qui bombent le torse sur les réseaux sociaux dès qu'ils engrangent quelques points, avant de de maudire quelques semaines plus tard pour avoir "oublié" leurs stops et jouer trop avec les effets de levier., vous savez ce qui vous rester à faire.
Enfin, un stop devra êtes calculé à la fois comme la limite de risque sur une opération donnée et à l'invalidation de la stratégie ouverte. il ne faudra jamais jouer à trop serrer son stop pour faire coïncider son risque avec le risque maximum autorisé. Trop serré son stop parce que l'on utilise trop de levier est une erreur trop souvent commise par les traders pressés de performer bien au-delà de leurs capacités.

Placer un stop est un acte naturel et indispensable après avoir ouvert une position. Une fois le stop placé, le trader n’a pas la possibilité de revenir en arrière. Il applique avec discipline ses règles de gestion du risque. Gérer son risque est essentiel pour survivre sur les marchés.
Avant de penser à gagner, le trader pense à survivre sur les marchés. Et c'est déjà un gros effort pour certains joueurs compulsifs!


Bon trading à tous
Bernard

Publié dans Gestion, GTAS

Commenter cet article

Régis 22/01/2017 12:16

Bonjour,
Encore une fois, un très bon article; Pour celui ci ou pour celui sur la préparation de la séance, des éléments que tout trader ou apprenti trader est sensé savoir, maîtriser et appliquer mais les piqures de rappel font toujours du bien... Merci.

@bpdtrading 23/01/2017 09:41

Merci Régis! Et très bonne semaine

Marc 21/01/2017 20:07

Conseil au combien répété, mais souvent négligé...avec une sanction à court ou moyen terme sous la forme d'une atteinte non seulement des ressources financières mais aussi des ressources intellectuelles et du moral. Un cercle vicieux s'enclenche qui peut s'avérer très risqué pour l'avenir de l'investisseur sur les marchés.
Merci Bernard pour ces articles.

@bpdtrading 23/01/2017 09:40

Merci pour le commentaire

michel 21/01/2017 12:43

Bonjour,
Oui mais une ouverture avec un gros gap, un flash crash, contre sa position, le stop de protection peut etre catastrophique dans ce cas pour le capital, pourquoi ne pas utilisé plutôt un stop mental, le stop est touché dans des conditions normale de marché, on avise puis on close la position, un flash crash survient puis souvent un retour sur les plus haut, la perte peut être limité, non? cdlt

@bpdtrading 23/01/2017 09:40

Le stop mental peut être utilisé dès lors que l'on se montre suffisamment discipliné. Pas de problèmes

Marc 21/01/2017 12:38

Du bon sens. Bon WE Bernard.