CAC (GR): plus haut historique gappé, et Maintenant?

Publié le par @bpdtrading

CAC GR: Données hebdomadaires

CAC GR: Données hebdomadaires

Bonjour à toutes et tous,
La semaine sur le CAC40 a démarré sur un gap up d'ampleur historique (103 points sur le FCE) mais ce n'était rien pour les malheureux "shorts" par rapport à ce qui a suivi. En moins de 4 minutes, oui, je répète, 4 minutes, le FCE a déclenché une vague d'une ampleur rarement vu (si je pioche dans mes souvenirs je trouve uniquement le 6 mai 2010 et le fameux flash-krach sur les marchés US, suivi en Europe, dans un marché creux). Donc en 4 minutes, le FCE s'est juste envolé de 219.50, passant de 5115 à 5334.50. De quoi étriller et faire fermer quelques comptes de trading short en levier.

Bref, ça c'est le passé. Mais quelques minutes qui resteront gravés dans la mémoire de ceux qui auront eu la chance de les vivre. Un peu plus d'expérience acquise pour les débutants et aussi la compréhension que puisque sur les marchés, tout est possible, la gestion du risque doit être l'alpha et l'oméga d'une méthode d'investissement.

Techniquement, en cassant le haut historique par un tel gap, accompagné de volumes significatifs, on peut penser que le CAC GR nous a lancé un signal bull de long terme. Si l'on regarde les indices européens majeurs comme le DAX ou l'Eurostoxx50, le signal est encore plus évident. Ils n'ont pas eu droit au krach à la hausse comme le CAC, mais du coup, ils ont progressé tout au long de la journée, contrairement à l'indice français, épuisé, après sa course folle de 4 minutes.

Acheter après un tel gap et une telle poussée relève d'une foi dans l'avenir sans bornes. Après tout le CAC a déjà gagné plus de 35% en dix mois (depuis le 24 juin et le creux du Brexit). Alors que faire?

Déjà attendre. Patienter. Comme souvent sur les marchés. Beaucoup de traders et d'investisseurs sont atteints d'impatience chronique. Donc calme et réflexion. Se précipiter dans les conditions techniques actuelles serait une erreur.

Les prochaines heures vont (devraient!) déjà nous en apprendre plus. Normalement (la normalité n'existe pas sur les marchés!).
Le scénario le plus probable est de voir le CAC et les investisseurs tenter d'aller refermer en partie le gap hebdomadaire. C'est ce qu'il faudra surveiller dans les prochaines heures. Si le test est réussi nous saurons alors si les investisseurs ont un réel appétit pour les actions (un rally de plusieurs semaines à venir), ou si ils nous ont joué un climax mémorable, pour faire résonner les gros titres des journaux.

J'ai rarement été aussi écartelé entre deux sentiments aussi contradictoires.

Bon(ne) tradi.. patience à tous

Bernard
 

 

Publié dans Analyses, CAC, GTAS

Commenter cet article

xavier 25/04/2017 19:29

Un article a afficher sur son bureau avec un graphique des 4 premières minutes de la journée du 24.

@bpdtrading 26/04/2017 08:03

Merci Xavier

Marc 25/04/2017 14:43

Oui, Bernard, je n'ai pas été surpris de ce krach haussier car depuis quelques jours tout ce que je pouvais lire c'était qu'en cas de duel Marine-Mélenchon on aurait un krach à la baisse d'au moins 10%., Donc je pense que pas mal s'apprêtaient un shorter. Et paf, Macron vire en tête et rassure automatiquement les marchés. Personnellement si j'avais tradé je ne me serais surtout pas position short ou bull vendredi car c'était jouer pile ou face. Autant acheter un billet du loto, ça coûte moins cher (je ne joue pas au loto non plus).
Pour la suite, je veux parler des législatives, je conseille la plus grande prudence : l'électorat est hyper volatile. Les gens sont très remontés contre le "système".
De plus il faut noter la quasi disparition de la gauche de gouvernement au profit d'une gauche "révolutionnaire" en pleine dynamique et qui avec 19,5% nous ramène au PCF de Georges Marchais des années 70. Pour mémoire, en 1981 Marchais avait fait un très mauvais score à 15,35% largement distancé par Mitterrand ce qui avait facilité l'élection de celui-ci, les gens n'ayant plus peur du PCF tout puissant avec les char soviétiques à Paris ....
Il semblerait que Mélenchon réussisse l'impossible dans aucun pays au monde : remettre une gauche "révolutionnaire" sur les rails lorsque le PCF faisait toujours entre 20 et 22 % il y a 40 ans !!!
Ma crainte pour plus tard c'est que Macron (Fillon cela aurait été pareil) ne puisse faire aucune réforme sans déclencher des révoltes avec gigantesques manif, etc ...etc ... Nous sommes peut-être au bord d'un CHAOS social et donc économique : c'est clairement mon scénario pour la rentrée à l'automne : pas joyeux ... un système politique, économique et social à bout de souffle sans plan B. Il n'y a rien de pire ...
Bonne journée ! Marc.

@bpdtrading 25/04/2017 17:19

Merci