Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BPD Trading

Humeurs de Marchés #Bourse #Trading

XV DE FRANCE, J.Brunel et l'aveuglement du compétiteur/trader

Bonjour à toutes et tous,

Un petit parallèle entre visite touristique ce week-end sportif de notre XV en Irlande et l'aveuglement dont font preuve certains traders face à leurs performances.

Vous savez combien je considère que le trading se rapproche du sport de très haut niveau au niveau des exigences mentales et psychologiques: résilience, capacité de concentration, capacité à faire le vide, relâchement et gestion de la pression.

Au-delà des postures médiatiques, au-delà de la nécessité de protéger son groupe, je trouve que les propos de Jacques Brunel après le match sont le résultat d'un aveuglement coupable et d'une dangereuse spirale de la défaite. combattre, ne rien lâcher, c'est le minimum syndical que l'on exige d'un sportif de haut niveau ou d'un trader confronté à des difficultés.

Le constat de notre sélectionneur national est un aveuglement, le refus de voir la réalité en face.  Je ne vais pas faire de la psychanalyse de comptoir pour essayer de trouver les raisons qui le poussent à tenir ces propos. Mais quand après avoir subi durant 76 minutes, que l'on marque deux essais face à des irlandais remaniés, rassasiés et repus, qui ne se baissent plus pour plaquer, et que l'on en tire comme leçon que l'on a une bonne capacité de réaction... Les mots ne suffisent plus à expliquer l'inexplicable. Refuser de voir, ou refuser de poser des mots (et des maux) sur l'affligeante réalité de notre performance est dangereux.

Un match ça dure 80 minutes. Pas trois minutes. encore heureux qu'une équipe soit capable de réaliser 2 actions en 80 minutes, et le fait que ces actions se passent en trois minutes n'a rien de rassurant.

J'ai connu des traders qui après avoir perdu 10% de leur capital trouvait soudain de quoi se satisfaire de leur trade et de leur gain de 0.10%. Euh... sérieux les gars? D'autres traders se satisfont d'un trade gagnant après  10 pertes consécutives. Euh, Toujours sérieux les gars?

La spirale de la défaite

Pourtant, quand on est la tête dans le sac, quand on est oppressé par l'échec, ce refus de la réalité est souvent une issue de secours confortable, mais en aucun cas une solution pérenne. Face à la spirale de la défaite, face à la spirale de la perte, lorsque tout va mal, certains vont s'effondrer. D'autres vont essayer de trouver de bonnes raisons de ne pas s'effondrer en se mentant.
Et pour avancer, pour progresser, pour tendre vers la réussite, se mentir est vraiment ce qu'il ne faut jamais faire.
L'échec n'est pas un problème. L'échec doit nous servir d'apprentissage. Répéter ses échecs, ne pas en tirer de leçons, devient un problème.
Mais attention, il ne s'agit pas de critiquer ou de montrer du doigt. En tant que trader, au quotidien, je mesure la difficulté de rester constamment dans le bon état d'esprit.
Beaucoup de commentateurs, de spectateurs confortables dans leur canapé, d'analystes repus de recommandations se gaussent de ceux qui perdent, mais ceux qu perdent sont avant tout ceux qui agissent et pour agir il faut du courage. Perdre n'est jamais rédhibitoire si l'on veut regarder en face les raisons qui nous font échouer. Perdre devient rédhibitoire lorsque l'on refuse d’affronter la réalité. Les causes de ses échecs.

XV de France et traders perdants, le combat est similaire. Il faudra affronter la réalité et ne pas se cacher derrière de prétendus espoirs. La lucidité est essentielle à la réussite, la méthode Coué ne sert à rien.

Bon trading à tous.

Bernard

Ps: Ce soir, j'animerai pour E-Winvest la Conférence Mensuelle. Rendez-vous à 18:00 pour un panorama des marchés et des indices.

INSCRIPTION ICI

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article