Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BPD Trading

Humeurs de Marchés #Bourse #Trading

Le gagnant compulsif et l'arnaque du trading

Dans la série portrait de trader et Psychologie du trading, je tenais à vous présenter Paul.
Paul est un ancien chef d’entreprise. Paul existe vraiment... ou presque. Paul est un miroir de nombreuses personnalités et de nombreux traders qui ont croisé ma route.

Paul décide de se lancer dans le trading. Raz-le-bol de l'URSSAF, des employés à gérer, des contraintes administratives... Il est attiré par la liberté financière du trading. Mais perdre n’est pas une option. Il a un statut social, des moyens financiers, et un mental de gagnant. Le trading est un nouveau défi pour lui. Arrivé à la cinquantaine, il a besoin de se remettre dans l’inconfort, se sortir de sa routine.

Il commence comme il l'a toujours fait. Il bosse sérieusement son sujet. Chanceux, il trouve un excellent livre de trading à la FNAC, Stratégies de marchés, un livre d'un gérant de fonds professionnel. Du sérieux. Chez un grand éditeur, Eyrolles. doublement sérieux. Ce livre lui ouvre des perspectives intéressantes, avec une méthode de trading globale qui lui ouvre des perspectives intéressants. Ce n'est pas du rêve à vil prix, mais du concret. Après plusieurs phases de test en papertrading, il se lance enfin.

Il se sent prêt. Il n’a rien laissé au hasard. Il a bossé l'analyse technique, la gestion du risque (le money mangement) et même la psychologie du trader. Et il a toujours tout réussi dans sa vie grâce à un travail préparatoire sérieux.

Le gagnant compulsif et l'arnaque du trading

Boum... Rien ne se passe comme prévu. Ses premiers résultats réels sont négatifs. Loin du papertrading, le trading en mode démo..

Et il le vit mal. Les jours et les semaines passent; Sans changement. Il s'enfonce avec la dégradation de son compte de trading. Il est fortement impacté. Pour la première fois de sa vie, il se sent déstabilisé.
Il sait bien que 90% des traders individuels perdent. Mais lui, lui, n’est pas comme les autres. Il est différent. Il a géré des entreprises, a eu du personnel. Et il s'est donné les moyens de réussir.

Il déteste perdre. Mais il perd. Sa haine (et le mot n'est pas trop fort) n'est pas un vaccin efficace contre les pertes. Son ego de trader débutant est touché. Il n’ose plus parler de son activité de trader. Et lorsqu’on lui pose la question, il se fait discret, après en avoir fait des tonnes lors des repas d’amis.

Les marchés ne devaient pas lui résister. Pourtant... Une certaine forme de panique le gagne. Lui qui est habitué à fréquenter les hommes politiques et les grands chefs d’entreprise de sa région ne comprend pas ce qui lui arrive. 

Il doit réagir.

Il analyse ses opérations de trading et réalise que s’il n’avait pas placé de stop loss, il n’aurait pas perdu. Il est embêté. Mais décide quand même de conserver ses stops. Il les élargit quand même pour « laisser vivre les fluctuations de cours de bourse». Avec des stops plus larges, il perdra moins, ce sont des faits.

Non?

Après deux semaines de trading supplémentaires, ses résultats de trading s’aggravent. Une nouvelle analyse lui confirme que malgré son élargissement des stops, il doit agir autrement. Il voit que s’il avait moyenné ses positions, il aurait pu sauver 80% de ses opérations perdantes.

Il le fait. Et il réussit à avoir 90% de résultats gagnants. Seulement, quand il perd, il abandonne des jours complets de gain. Moyenner ne fonctionne pas non plus. 

Un mois plus tard, il abandonne. Il comprend enfin que la bourse est une arnaque. Impossible de gagner. Et il commence par jeter à la poubelle Stratégies de marchés de Bernard Prats-Desclaux. Il n'aurait jamais du lui faire confiance.

Le gagnant compulsif et l'arnaque du trading

Alors que penser de cette aventure dans le petit monde du trading?

Paul a bien préparé sa reconversion professionnelle. Il a bien étudié les marchés et s'est donné les moyens de réussir en trading.

Mais, car il y a souvent un MAIS, sinon, nous n’aurions pas 90% de traders perdants.

Il s’est focalisé sur des éléments qui n’étaient pas les bons. Son obsession de la gagne l'a conduit à modifier son système. Ainsi, il s’est intéressé à la perte et aux stops. avant de vouloir gagner, il faut accepter que la perte est consubstantielle au trading. On doit trouver un système, une méthode, qui nous offrira un avantage comparatif sur une série de trades. En "trafiquant" nos opérations pour gagner, coûte que coûte, sur chaque opération, on arrive au résultat inverse. Et on a souvent un grand taux de réussite, pour une satisfaction momentanée, avec de petits gains, puis soudain de grosses pertes, qui viennent nous plomber notre compte et notre moral.

Et pour mon petit égo, très personnel, il aurait pu en trouver s’il avait bien lu Stratégies de marchés, d’ailleurs 😉. Au lieu de le jeter à la poubelle crying (bien sûr, cette anecdote est purement imaginaire).

N'oubliez pas de modifier votre manière de penser pour réussir en trading. J'y reviendrai régulièrement.

Bon trading à toutes et tous

Bernard Prats-Desclaux

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martin 09/12/2019 21:08

Merci pour ce portrait tellement parlant ! Le refus hargneux de perdre et le besoin de contrôle me sautent aux yeux chez ce trader. Apparemment quand on arrive directement du milieu des affaires, et encore plus quand on y a réussi, il peut être difficile de s'adapter aux lois du trading. Celles-ci excluant toute possibilité de contrôle ou domination ainsi que la "rage" de gagner à tout prix. Bonne semaine et bons trades !

@bpdtrading 10/12/2019 08:16

Merci pour ce retour. Oui, il est compliqué de devenir trader quand on a eu une vie déjà pleine de réussites pros. Réussir, c'est être capable de gérer son égo. Donc un défi passionnant.
Je suis particulièrement fier de ceux que j'ai pu accompagner et qui ont réussi ou sont en passe de réussir.

Jean 06/12/2019 12:51

C'est effectivement un problème majeur, pour aider à accepter ces pertes, on peut penser que dans toute affaires même qui gagne bien, il y a des dépenses de fonctionnement et des coûts marketing, il n'y a pas que des rentrées. Un des problèmes du cerveau humain standard est qu'il a tendance à ne se rappeler que des choses négatives et minimiser les positives!.. Ce qui pousse aussi à bricoler les Stops, des que trade gagne pour éviter perte mais au final souvent stoppé au lieu d'empocher gros gain si bien appliquer méthode et suivi les règles qui vont avec!.. Ego ayant besoin aussi de se rassurer par Ration Gain/perte important.

@bpdtrading 07/12/2019 09:56

Merci pour ta contribution

Jean 06/12/2019 12:38

Oui en fait, pour aider à les accepter, on peut penser aussi que petites pertes sont à considérer comme dépenses marketing où de fonctionnement pour une affaire qui peut bien rapporter au final. Mais bizarrement, ds trading, on a tendance à se focaliser sur pertes, cerveau humain a tendance à ne retenir que ce qui est négatif. Et autre biais effectivement qui peut se créer, de bricoler en déplaçant le stop dés que trade part, mais au final fait sortir avec petit gain et bien souvent rater un bien plus gros gain. Les Egos ont besoin de se rassurer ce qui pousse à ce biais, je crois surtout.

@bpdtrading 07/12/2019 09:57

Bonjour et Merci pour tes propos. Je ne peux que les valider. La compréhension est déjà la début du chemin qui mène à la réussite en trading