La gestion des temps forts et des temps faibles

Publié le par Zenitud

Les analogies entre le trader et le sportif de haut niveau sont multiples et souvent avérées. Lorsqu'n trader est en forme, que tout va bien, tout lui semble facile. Il ferme les yeux et tire dans la cible. Si vous avez déjà connu cet état de grâce, vous savez de quoi je veux parler. Si vous avez fait du sport aussi. Pourtant, il arrive, immanquablement, des périodes noires, des périodes où rien ne va, des périodes, soit dans sa vie personnelle, soit dans son trading. Mais le résultat est le même. Alerte danger pour votre compte de trading. Il fut une période de ma vie de trader où il m'arrivait le matin en me réveillant de savoir que la journée serait mauvaise. Je le pressentais. Je me trompais rarement, je rentrais le soir à la maison en tirant la gueule et en me disant que j'aurais mieux fait de faire autre chose. Rien de tel pour recommencer le lendemain. Quand on sait qu'on a fait une erreur, on est ainsi fait, que l'on se précipite généralement pour en faire une autre, afin de bien se persuader que l'on est pas bon. 
Un trader efficient et efficace sait optimiser les périodes où tout lui réussit. C'est vrai. Un mauvais trader (rien de péjoratif là-dedans) sera bon aussi quand tout va bien, après il suffit de cliquer et d'être dans le bon sens pour que ça fonctionne. La chance peut même faire que ça fonctionne pendant un certain temps. Mais la différence entre un excellent trader et un trader qui vivote ou qui se noie, va surtout se faire sur la gestion de ses temps faibles.
Durant les bonnes périodes, j'ai le sentiment de lire dans le marché comme dans un livre ouvert... à la page précédente. C'est simple. J'ai déjà vu ce qui se passe et je sais comment je dois réagir. Je ne suis jamais dans l'effort, le combat avec l'autre, l'adversaire, le marché. Je suis dans la fluidité. Je prend à peine le temps de réfléchir à mon trade, je "sais" ce que je fois faire. 
Durant les mauvaises périodes, le trader doit aussi avoir une conscience absolue de ce qui se passe. Il est en lutte. Le "marché fait n'importe quoi". Non, non le marché ne fait pas n'importe quoi. Je ne comprends pas ce que fait le marché. La différence est de taille. Durant ces périodes. Je réduis invariablement mon exposition au risques de plusieurs manières. Tout d'abord, je réduis mon levier (j'accorde plus de capitaux par contrat pris), je réduis le nombre de mes trades, et je peux même réduire mes heures de bureau - pourquoi insister alors que demain ou la semaine prochaine de nouvelles opportunités se présenteront. Opportunités que je ne pourrai saisir pleinement que si entretemps je n'ai pas accumulés les erreurs. Durant ces périodes, un des trois facteurs essentiels, vous, le marché et votre trading, va décider de ne plus agir en osmose. Vous allez donc devoir faire le gros dos et attendre que ça passe. Généralement plus vous vous emploierez à détecter où se situe le problème et plus la période sera courte. 
Comment verrez-vous que vous avez améliorer votre trading au fil du temps? Ces périodes "noires" qui généraient des pertes vont commencer à générer des petites pertes, puis vous resterez flat sur votrecompte de trading et, fin du fin, ces périodes verront votre performance réduite mais toujours positive.
Autre bonne nouvelle, à titre personnel, c'est dans ces périodes que j'ai le plus progressé.

Bon trading à tous

Publié dans Trading

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Arnaud 27/09/2007 11:13

Merci pour cet article, cette expérience passée et partagée,afin que nous aussi puissions progresser grace à nos erreurs.Bonne journéeArnaud