Marchés et Raison

Publié le par Zenitud

"Reprenez vos esprits", c'est la  phrase de J.C.Trichet sur France 3, hier soir dans le journal de 23:00.
Penchons-nous une seconde sur cette supplique qui sonne presque comme une sentence. Pour reprendre ses esprits, il faut les avoir perdu, voire égarés. Pour l'avoir perdu, il faut accepter le postulat selon lequel les marchés auraient été dirigés par des esprits calmes et disciplinés. Or rien  ne prouve à ce jour que la somme d'individus plus ou moins irrationnels (ou ayant du moins chacun d'entre eux un type de raison propre) ne conduise à des mouvements rationnels. Il suffit même de se pencher sur quelques graphes intradays ou historiques pour s'interroger de manière sérieuse sur cette affirmation.
Bref, après la baisse des taux qui a, en réalité, un aspect beaucoup plus psychologique que d'efficacité économique, les banquiers centraux ont décidé de s'adresser directement aux principaux intéressés, de manière franche et directe. Les marchés sont entrés en phase de stress (voir les articles sur le VIX) depuis la chûte de Lehman. Vouloir raisonner des individus qui ont peur, des individus qui paniquent, n'est pas chose aisée. Mais c'est le rôle des banquiers centraux de calmer les mouvements de foule lorsqu'ils deviennnent "irrationnels". Il est difficile de leur en faire le reproche. On pourra toujours gloser sur le revirement de la BCE et de son président, mais l'heure n'est pas venu. Il s'agit de montrer à la planète finance qu'il existe bien des pilotes aux commandes.

Henry Paulson affirme, en susbtance, cette nuit qu'ils ne sont pas là pour sauver tous les établissements en dépit du plan de sauvetage. Le langage de la vérité sera-t-il celui qui permettra aux opérateurs de marché (ce terme vague et terriblement déshumanisant) de "reprendre leurs esprits"?
Comme en écho, la Fed a du intervenir à nouveau pour injecter des liquidités (37.8 M quand même, à la limite de la fièvre donc) dans AIG. L'essentiel des 85 milliards serait déjà utilisé.

Dans un environnement de "credit crunch", la baisse des taux consiste à essayer de faire retrouver la confiance aux opérateurs. C'est ce que doivent se dire tous les opérateurs ce matin.

D'un point de vue trading pur, il est fortement conseillé aux débutants de s'abstenir des travailler sur les marchés actuels. La volatilité est telle qu'il ne me semble pas prudent de "jouer" avec les marchés en ce moment. Mais chacun fait ce qu'il veut bien entendu.

Bon trading à tous

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article