Trend is your friend... sometimes

Publié le par Bernard Prats-Desclaux

Bonjour à tous,


Petit clin d'oeil amical à tous ceux qui pestent contre la tendance impulsive qui animent les marchés depuis le 13 juillet (avec une toute petite pause de quelques jours la semaine précédente). Si la tendance est notre amie ou notre alliée, il convient de toujours se méfier lorsqu'un consensus semble se dégager. Ensuite, il convient toujours de se poser la question de l'unité de temps sur laquelle nous intervenons en tant que trader ou investisseur. Et enfin, pour boucler la boucle, il s'agit de savoir quel système de trading nous utilisons lorsque nous prenons position (trend, retracement ou contrarien). Chaque système implique des entrées, une gestion et des objectifs différents. Forts de ces certitudes, il est alors possible de cliquer pour ouvrir une position. Pas avant.


Nous constatons tout simplement aujourd'hui que après près de 300 points de hausse sur le FCE, des divergences en trois sommets ascendants sont apparues sur ce même future. Ce type de configuration est très souvent propice à des prises de bénéfices, voire à un retournement plus prononcé. Pour rappel, une divergence négative sur un indicateur n'est jamais l'occasion de se précipiter pour shorter. Seuls les prix (même s'il existe des méthodes qui permettent d'intervenir à partir des indicateurs) vont valider ou pas le retournement ou le retracement. De plus, les indices leaders refusent de faire des nouveaux hauts.

 


Les objectifs baissiers sur le FCE sont les suivants:

S1 3610

S2 3580/85

S3 3550


Au pire, la tendance impulsive a achevé son travail et le marché va se mettre à poursuivre sa hausse, mais en traçant des vagues à l'image de ce que nous avons eu la première quinzaine d'aoüt. C'est le scénario à jouer aujourd'hui: vendre les excès haussiers pour profiter de ces vagues et juger sur les supports s'il faut sortir ou laisser filer. Cette stratégie n'était pas à conseiller la semaine dernière (Cf le chart en UT180), elle l'est aujoud'hui. On constate depuis hier que les statistiques sont plutôt positives mais qu'après une première impulsion haussière, les vendeurs sortent de leur trou. C'est un premier signal. Pour un trader, le résultat n'a que peu, ou pas du tout, d'importance. C'est bien la réaction des opérateurs aux statistiques qui nous intéressent. Le reste, ce n'est que de la littérature pour les journaux et magazines financiers. Notre horizon long terme reste du très court terme au vue de la macro et micro-économie.

L'autre possibilité est d'attendre une cassure du support (voir ci-dessous le harami en croix) pour prendre position. Cette stratégie n'est pas la meilleure. Il convient de réussir à évaluer la force de la cassure et de ne pas oublier de placer son stop (je dis ça comme ça, mais j'en connais encore qui...). Le support 3650/55 a été sufisamment attaqué pour pouvoir céder. De plus les bandes de Bollinger se sont très largement resserrées en UT60. Une sortie sera donc à surveiller de très près.

Côté hausse, une sortie haussière reste toujours possible, mais elle devrait être limitée sous les 3715/20 pour que mon scénario reste valable. Au-delà, le risque de voir le marché repartir en hausse s'accroît considérablement.


 Harami en croix


De plus, le harami se situe sous la résistance de novembre 2008. Un harami marque une pause dans le marché, et il faut attendre la sortie. Mais un range étroit comme nous avons eu aujourd'hui ressemble beaucoup à de la distribution. A suivre donc.

Bon trading à tous

Bernard

 

Publié dans Analyses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article