Salon du trading 2009 - André Malpel

Publié le par Bernard Prats-Desclaux

Bonjour à tous,
Un grand merci à André Malpel, d'une part pour la qualité des ses réponses (à lire et à relire) et, d'autre part, pour avoir pris le temps de répondre à cette interview à seulement quelques jours de l'ouverture du Salon du Trading 2009.


Copyright Agence IAT - Salon de la l'analyse technique 2009 / Espace Cardin
Après avoir dû répondre aux questions d'André au Salon de l'Analyse technique, je n'ai pu résister à l'envie de le convier à cette interview ;)



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bernard prats-Desclaux -  Bonjour André, après le 10° salon de l’Analyse Technique en Mars 2009, tu organises le 4° salon du Trading les 18/19 septembre prochain. Pourrais-tu détailler, pour les lecteur du blog "ATBFInance", les principaux événements de ce salon ? Deux salons (Salon de l’analyse Technique et Salon du Trading) pour deux thèmes, pourrais-tu définir les différents objectifs et les différentes caractéristiques de chacun des salons ?

 

André Malpel - Analyse Technique et Trading constituent 2 domaines d'activités à part entière, avec des règles spécifiques. Il faut se rappeler qu'il y a 10 ans quand j'ai créé le salon de l'AT (en mars 2000),  très peu de monde utilisait ce type de méthodes, et considérait l'AT comme étant au mieux sans utilité. Les choses ont bien changé, et le salon y est certainement pour beaucoup.

Présents sur les marchés (Futures) depuis fin 1986, et utilisant l'Analyse Technique depuis cette époque, je voulais montrer en quoi celle-ci pouvait être utile, et surtout bien expliquer sur quoi elle reposait, c'est à dire : des règles précises, qui donnent souvent des résultats au-delà de son espérance.

Conseillant déjà à l'époque, un grand nombre de gestion, institutionnels, salles de marchés et traders sur les Futures, et intervenant moi-même sur le Notionnel, puis le Cac Future et le Bunds, je savais par expérience, que l'AT était insuffisante en soi, et devait absolument se marier avec d'autres techniques, afin de pouvoir s'appliquer avec efficacité. Etant donné en effet, que l'AT n'est pas une science exacte, qu'elle ne donne pas de résultat à coup sûr, et que l'on joue sur des probabilités (plus de chances de réussir, que l'inverse), il est absolument nécessaire également, de lui associer des règles d'exécution, afin d'en améliorer le taux de réussite. C'est ce que j'appelle le Trading : "Un art d'exécution", qui s'appuie sur des règle strictes, qui n'ont rien à voir avec l'AT. Si vous parlez de : Figures Chartistes, d'Oscillateurs, de Vagues d'Elliott, de tendance .... vous faite de l'Analyse Technique. Si au contraire vous parlez de : Stratégie, de Tactique, de gestion du Capital, de gestion du Risque, de Psychologie ou de Coaching ... Vous parlerz de Trading. C'est un peu comme sur la route : Vous pouvez établir votre chemin, regarder la carte, décider du meilleur parcours, celui qui sera le plus rapide, évitera les encombrements  ... et vous pouvez ensuite l'utiliser en conduisant votre véhicule, afin de vous amener à bon port. Ce sont deux choses différentes. Or si la première est utile à la réussite de votre voyage, la seconde est essentielle sinon capitale, si vous souhaitez arriver vivant !

C'est à peu près la même différente, entre l'AT et le Trading. Les deux sont extrêmement importants, mais si vous ne deviez en retenir qu'un, ce serait sans nulle doute : Le Trading.

Aussi le salon du même nom est-il un peu différent de celui de l'AT, comme il ne propose pas uniquement des conférences. Si les conférences sont elles-mêmes orientées de manière pratique, sur la stratégie et non sur les méthodes de l'AT qui seront employées, il y a également plusieurs séance de trading en direct, avec capitaux réels, et même cette année, les premières demi-finales et Finales des Duels de Trading. Cela s'annonce passionnant et devrait ravir tous les passionnés du genre, ainsi que permettre au plus grand nombre de voir comment des traders professionnels prennent position au quotidien, avec leurs propres capitaux. 

 

 

BPD - Comment s’effectue le choix des traders qui participent au salon ?

AM - Les demandes étant particulièrement importantes et récurrentes, nous avons dû encadrer celle-ci dans un règlement particulièrement strictes. N'importe qui peut nous soumettre sa candidature. Il doit néanmoins respecter un certain nombre de critères qui se trouvent énumérés en bas de la home page du site ou ici : http://www.salonat.com/avertissement.htm

Evidemment le commun des mortels sera opposé à forte concurrence, comme notre événement étant également très connu à l'étranger, nous avons beaucoup de sollicitations de la part de traders de renom.

Notre choix proprement dit, repose avant tout sur : l'originalité du sujet, le sérieux du contenu présenté, les qualités pédagogiques de l'intervenant, le charisme du conférencier et enfin sa notoriété auprès du public. Ce sont là les éléments essentiels. Ce ne doit pas être des conférences commerciales, car les conférenciers n'ont rien à vous vendre. En dernier lieu enfin, ces derniers doivent accepter la controverse, et se soumettre de bonne grâce, si le timing le permet, à une série de questions contradictoires avec le public, en fin de conférences. 

 

BPD - Pour un trader ou un investisseur débutant, il est toujours utile de se confronter à des traders professionnels qui vivent de leur métier et partagent souvent leur passion avec coeur. Quels retours as-tu des visiteurs du salon concernant ce qu’ils ont pu retirer des conférences ?

AM - Pour chacun de nos événements, nous remettons une enquête avec le catalogue visiteurs, qui permet à chacun d'exprimer son avis, et de nous adresser soit ses reproches, soit ses félicitations.  Cela nous permet également de connaître le profil de nos visiteurs, leurs centres d'intérêt, et d'orienter, modifier ou faire évoluer le salon, en fonction de toutes ces remarques. Cela nous permet d'obtenir ainsi un sondage d'un volume très important comme en général ce sont 2500 de nos visiteurs, qui nous remettent cette enquête, soit : bien plus que toutes les enquêtes auxquels d'autres salons procèdent en direct sur leur événement !

Pour répondre plus précisément à votre question : ce qui fait évidemment la différence avec tous les autres salons financiers, et constitue notre "avantage concurrentiel", ce sont bien sûr les conférences, et les contenus pédagogiques et gratuits qui y sont présentés. Ces mini-séminaires d'1 heure, représentent l'une des rares occasions de pouvoir se former, sans rien avoir à dépenser. Sur ce plan, je dois dire que d'une certaine manière : nous faisons un peu "le grand écart", étant donné que le contenu, de part la notoriété des conférenciers internationaux que nous invitons, est sans doute l'un des plus exceptionnels qui soit présenté en France dans l'année, et surtout de manière totalement Gratuite. Chacun des conférences pourraient en effet, faire partie de séminaires proposés habituellement plusieurs centaines d'Euros au moins la journée.

Evidemment, il y a quelqu'un qui paye pour tout cela, et toute cette organisation. Ce sont les Exposants, qui sponsorisent cet événement. Sans eux, celui-ci ne pourrait avoir lieu.

Etant donné que les "plus grosses pointures"  de l'Analyse Technique ou du Trading international, se trouvent sur le salon, il est évidement possible de les rencontrer en face à face, et de pouvoir au détour d'un stand, leur poser une multitude de questions. C'est là également un des très gros avantages du salon, cités par nombre de nos visiteurs, qui peuvent parfois discuter ou échanger quelques réflexions avec des quasi-légendes de notre métier.  

 

BPD - Avec la crise financière, le terme « trader » est soudain, et parfois avec « fracas », entré dans le langage courant du français « lambda ». Auparavant, en tant que trader, je devais toujours expliquer ce que je faisais ; aujourd’hui, ce n’est évidemment plus le cas. Mais penses-tu que, avec la mise en éclairage de cette activité (et même si les médias ont plutôt tendance à mettre l’accent sur les aspects qui peuvent faire débat), de plus en plus de français aient envie de se tourner vers le trading ? Le ressens-tu en préparant le salon ?

AM - Cette semaine, deux dossiers sortent dans la presse, dans lesquels j'interviens longuement sur ce sujet : D'une part dans LeRevenu Hebdo : " Gérant ou Trader qui suivre en Bourse ?" et dans Le Nouvel Economiste : " Une question de comportement". Je ne vais pas refaire ici ces deux articles et je vous y renvois pour plus d'infos (celui de LNE est en accès libre sur leur site). Ceci étant dit, pour résumer : il me semble que la bourse facile cela n'existe pas ou bien seulement en rêve. Bien que quelques scandales aient éclaté ici ou là, ce qui a éclairé un peu plus notre profession, beaucoup de monde reste persuadé que c'est un métier idyllique et facile. Or je ne veux pas jouer au rabat-joie, mais rien n'est moins vrai. Le trading est un vrai travail, une activité particulièrement difficile, très stressante, à rester coincé devant votre écran toute la journée, et dans laquelle on peut perdre gros. La caricature du trader qui passe 30 minutes le matin devant son écran, et qui sirote un cocktail autour de la piscine toute la journée, en surveillant d'un œil les cotations, ça n'existe pas .... ou seulement pour ceux qui ne tradent pas ! Evidemment il y a des règles, des techniques, de l'expérience qui s'acquiert à la longue, mais cela demande souvent au moins quelques années. Il ne faut tromper personne. La Bourse n'est pas un jeu d'enfant, et la bourse active, du type Trading (et je ne parle pas ici de day-trading ou scalping), demande vraiment une formation, avant de se lancer.

Beaucoup de monde se voit déjà trader et riche à Wall-Street. Evidemment ce serait mieux que de subir la crise. Mais croyez moi, attendez avant de tout laisser tomber pour vous consacrer uniquement au trading. Commencez tout doucement, et si vous ne parvenez pas à gagner avec des petites sommes (courtage ou pas inclus), alors n'imaginez pas (ce qui est une erreur habituelle) que vous gagnerez plus et plus vite, avec de plus gros montants ou des effets de leviers supérieurs.

 

BPD - Question orienté plus trading, en tant que trader, si tu devais conseiller un trader débutant sur quel aspect du triptyque (stratégie, money management et psychologie) lui conseillerais-tu de mettre l’accent ? Sempiternelle questions, autrement énoncé, penses-tu qu’un des aspects du trading soit prédominant sur les autres ?

AM - Comme cité plus haut, entre AT et Trading, ce qui me parait le plus important, ce sont les règles de trading, même si celles-ci seront plus faciles à mettre en  oeuvre avec les signaux donnés par l'AT.

Dans le Trading, entre : Stratégie, Tactique, Money management et Psychologie,  ... il me semble que le Money management est certainement le point le plus important, mais également le moins bien compris ou souvent même totalement oublié. Il ne s'agit pas en effet, de parler du placement du stoploss, ni non plus de la gestion du risque (Risk Management), ni de Diversification, ... mais seulement de la taille de la position. Or cet élément à lui seul est primordiale comme il permettra d'augmenter ses gains ou de réduire ses pertes et de là d'améliorer ses probabilités de réussites à long-terme. Si j'en parle moi-même depuis mes premiers séminaires en 1996 (Fimatex), le terme de Money management est toutefois un peu galvaudé aujourd'hui, et utilisé par beaucoup d'auteurs sans vraiment savoir de quoi il en retourne. C'est un donc domaine à creuser, dans lequel il ne suffit pas seulement de dire : "il faut avoir un bon Money Management" ce qui d'une certaine manière est un peu de la langue de bois, .... mais également d'expliquer ce que ce terme recouvre précisément. 

 

 

BPD - Perry Kaufman sera présent sur le salon. Son livre « Trading Systems and Méthodes » reste une référence pour les systèmes de trading automatiques. Opposes-tu le trading discrétionnaire au trading automatique, où penses-tu qu’il puisse exister une complémentarité entre les deux ?

André Malpel - Effectivement, si sur le Money management, nous auront l'un des auteurs chercheurs en la matière, des plus célèbres: Ralph Vince, ..... en matière de Trading Systems nous auront également le plaisir d'accueillir la référence, reconnue de tous dans le monde en la matière : Perry Kaufman.

Pour répondre à la question, à titre personnel je suis Discrétionnaire, et cela me réussit assez bien jusqu'ici. Pour autant, ce ne sont pas mes gouts qui doivent primer au salon. Les systèmes de Trading se développent de plus en plus, en particulier au sein des grand fonds et gestions des Banques. C'est un fait. Grâce aux historiques qu'ils sont en mesure de présenter, ils rassurent les directions des grandes Banques, et permettent d'établir plus facilement de stratégies de gestion. Selon moi, c'est un leurre, et le réveil, comme pour LTCM en 1999, risque d'être douloureux. Néanmoins, tout n'est pas à jeter dans les Systems, et les recherches peuvent parfois aboutir à voir le Trading ou bien les marchés de manière différente.

Pour l'heure beaucoup de monde s'y intéressant, et les « Systems » faisant eux-mêmes partie de la sphère du "Trading" en général, il était évidemment plus qu'utile et nécessaire d'inviter les experts les plus connus à participer à notre salon.

 

Passez deux très bonnes journées studieuses, afin d'améliorer vos prise de position sur les marchés.

BPD - Un grand merci et rendez-vous vendredi et samedi à l'espace Champerret!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Publié dans Interviews

Commenter cet article