Trader: jouer ou travailler?

Publié le par Zenitud

Sempiternelle question qui agite régulièrement les forums? On dit bien "jouer" en bourse, et la différence entre un video gamer ou un joueur de poker en ligne, seules les couleurs semblent changer.

Alors, le trading est-il un métier ou un jeu?

De prime abord, il commencer par se persuader soi-même que l'activté que l'on pratique est pratiquée à titre professionnel, et non à titre de loisir ou de dérivatif; Pour cela, il faut commencer par laisser tomber tout ce qui de près ou de loin rappelle le jeu avec ses aléas, ses coups tordus, ses pas-de-bol. Contrairement à ce que l'on croit,la notion de chance n'existe pas en trading,... dès lors que l'on aborde le trading sous son angle essentiel qui est le money management. On ne va plus raisonner alors en termes de coups "one-shots", mais bien en terme de séries de trades, avec un risque en capital constamment maîtrisé, et variable selon l'état du compte, la pattern d'entrée...

Un chiffre revient constamment: le fameux 90/10. 90% de traders qui perdent, 10% qui gagnent. La réalité est encore plus ardue. Parmi les 10% qui gagnent, la moitié ont des comptes qui vivotent légèrement au dessus de l'équilibre, tandis que l'autre moitié se partage le fruit des erreurs cumulées. Donc seulement 5% des traders réussissent vraiment en trading. C'est normal et pas inquiétant pour les futurs traders, car pour l'essentiel, ceux qui perdent sont ceux qui abordent le trading à travers le jeu (émotion, impatience,...). Donc la difficulté réside à franchir le cap de ceux qui vivotent à ceux qui vivent de leur trading;

J'essaierai de revenir sur des cas précis dans les prochaines semaines comme dans tous mes articles (que je souhaite améliorer au fur et à mesure).

Mais je veux attirer votre attention sur un des points essentiels à mon avis qui est : les leviers excessifs utilisés par les traders débutants.

Concernant les leviers, je conseillerai d'utiliser entre 15.000 et 20.000 euros par contrats FCE (30.000 pour le dax par ex...). Le risque par trade devrait être limité à 1% du capital (0.5 même au début) afin d'une part, de vous familiariser avec le trading, et d'autre part, de commencer à être très rigoureux quant à la gestion de votre capital. Vous devrez aussi vous fixer des limites de pertes quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles (respectivement 2%, 4% et 8% - à vous de déterminer vos propres chiffres). Enfin, si votre compte, se trouve amputé de plus de 10%, il y a lieu de faire une pause, de retravailler sereinement et de déterminer les problèmes rencontrés pour en arriver là. Si votre compte s'améliore, vous pourrez par contre commencer à accroitre votre exposition au risque (dans la mesure ou vous continuez à être rigoureux).

Donc le trading est tout sauf un jeu, surtout si l'on veut en vivre. Il faut arriver le matin à l'heure au bureau, il faut être habillé de manière correcte (comme au bureau), il faut préparer sa journée, il faut maîtriser constamment le risque que l'on prend, il ne faut JAMAIS enfreindre les règles que l'on se fixe. Il ne faut jamais se laisser aller à une action qui n'est pas totalement maîtrisée. Après, en effet, c'est le marché qui décide, si CE trade va générer un gain ou une perte. Mais en tant que trader, nous devons maîtriser tous les aspects qui sont maîtrisables, et laisser au marché agir comme bon lui semble.

Peu importe le résultat sur 1 trade ou 2 trades, l'essentiel est de respecter nos entrées et nos règles de money management.  C'est sur la durée que se fait la différence, quelques trades "émotionnels" par-ci par là, plombent les comptes de trading.

Bon trading à tous

MAJ le 18/06/2007

 

Publié dans Trading

Commenter cet article

taravana 23/06/2007 19:02

un belle article ,a relire quand le portefeuil descend,dut a une mauvaise gestion antoine