Trader, analyste

Publié le par Zenitud

A la vue des derniers événements qui se produisent, il est encore une fois que la caractéristique des principaux analystes/économistes/Stratégistes qui hantent les salles de marché ont au moins une qualité: l'amnésie collective et sélective.

Les propos que l'on entend aujoud'hui sont les mêmes que ceux que l'on entendait en 97 en 98 et 2000/01. Les mêmes erreurs pour les mêmes événements. Je ne citerai pas de noms, mais j'en vois encore quelqu'uns annonçer début juillet, qu'ils se voyaient dans l'obligation de relever leurs objectifs sur les marchés parce qu'ils montaient vraiment trop vite. Maintenant ils sont surpris par la baisse, et l'expliquent par des comportements psychologiques (presque pathologiques) des traders, investisseurs et autres intervenants de marchés. Ils découvrent ainsi que les marchés réagissent aux comportements des opérateurs de marché et que en dépit des ordinateurs qui gèrent de plus en plus de fonds, c'est l'homme, qui au final, crée les mouvements sur les marchés.

La différence entre un trader et un analyste réside dans ce fait fondamental que si l'un se trompe, il paye, tandis que l'autre, trouvera toujours a posteriori des explications pour démontrer et expliquer ce qui se passe sous ses yeux. L'important pour un financier digne de ce nom n'est pas d'expliquer ce qui se passe (même si c'est utile) mais bien de se projeter dans l'avenir pour pouvoir intervenir.

Tout le monde sait que plus un mouvement est puissant et moins il se donne le temps de corriger à intervalles réguliers, plus le mouvement de correction est retardé, et plus la correction sera brutale et puissante. Toute l'histoire financière le démontre. Depuis le début de l'année, il suffisait de suivre les marchés, pour voir que les investisseurs avaient peur de manquer de papier, il fallait acheter aujourd'hui car demain ce serait plus cher. Voilà bien un des éléments psychologiques qui marque chaque fin de hausse. On entendait à nouveau que le monde avait changé (internet nous avait déjà fait le coup). Bref que du classique. Alors pourquoi tant de surprises alors que le problème des "subprime" depuis fin 2006 et mars/Avril 2007 pour le grand public?

Pourquoi ces propos aujourd'hui?

Tout d'abord je voudrais insister que le travail d'un trader consiste à ne pas se préoccuper de ce qui se dit, s'écrit autour de lui. Où plutôt, il doit écouter mais ne JAMAIS être influencé par ce qu'il a entendu. Il doit juste décrypter froidement. Au moment de prendre sa décision de trader, plus les éléments extérieurs interfèreront entre lui et son achat/vente, et plus il aura de mal à comprendre les raisons de sa décision. Vous devez absolument être d'une totale objectivité dans votre travail.

 

Publié dans Trading

Commenter cet article