Analyse Hedbo - CAC40

Publié le par Bernard Prats-Desclaux

Après un début d'année en fanfare où les analystes se disputaient pour savoir lequel anticiperait la meilleure performance de l'année, le retour de la crise en Europe, freine les ardeurs. Toujours le même manque d'ambition de la part des gestionnaires long terme. Je l'avait déjà fait remarquer et pour le moment, il n'y a pas de changement. Le discours des gérants européens est extrêmement clair lorsque l'on discute avec eux. Ils sont dans l'attente d'une action précise, massive et illimitée de la banque centrale européenne, à l'image de ce que fait depuis plusieurs années la FED et ce que vient d'annoncer la BOJ. On pourrait même parler de frustration de leur part en voyant que les gérants outre-atlantique et japonais bénéficient de conditions win-win. On pourrait discuter sur le bien fondé ou pas de ces mesures. Mais là n'est pas le sujet. Les marchés sont drogués à la liquidité. Et il convient d'en tenir compte. Un point c'est tout. 

CAC Quotidien

 

20130408-CAC-UTD.jpg

 

Le CAC est coincé dans un range souvent source de frustration pour les chasseurs de tendance. Tant que la zone 3578/3601 reste support, la hausse moyen terme peut redémarrer à l'exemple de la fausse cassure à la mi-novembre 2012. Par contre, il convient de se montrer prudent avec les longs (en dehors de l'intraday) tant que la double résistance 3745/50 et 3775/90 fait office de repoussoir pour les bulls. La clôture sous LD pourrait valider une accélération baissière sur cette unité de temps, mais les marchés US ont encore fait preuve de résistance vendredi soir. Wait and See donc. Sur cette unité de temps, il est trop tard pour se positionner en swing short. Les occasions n'ont pas manqué. Le timing est essentiel en trading. Dans la configuration actuelle, tant que 3790 reste résistance, le scénario d'une accélération forte et impulsive est une possibilité à ne pas écarter. Si l'on ne peut pas la jouer là de manière rigoureuse (je répète les occasions d'être short n'ont pas manqué), au moins essayer d'éviter de prendre des risques inutiles en jouant long swing sans stop par exemple. Cela a l'air idiot, mais j'ai tellement vu de traders jouer ce type de mouvement en contre et venir ensuite pleurer en m'expliquant que les marchés étaient manipulés... No Comment. Déjà apprendre à ne pas commettre d'erreur irréversible pour son compte de trading est un premier pas crucial pour tout trader qui souhaite devenir régulier et gagnant sur les marchés. Donc intraday requis et stop adéquat. Ne vous habituez pas trop au range.

CAC40 Horaire

20130408 CAC UT60

 

En horaire, la tendance baissière est clairement affirmée. Les indicateurs en survente ne valident pas une entrée sur ces niveaux mais une entrée de type retracement "Sell the bounce". Les niveaux à surveiller sont 3705/3715 puis 3745 et enfin la zone 3775/90. Tant que cette dernière zone servira de résistance, les shorts seront à privilégier. La clôture vendredi soir s'est produite sur le bas du canal de consolidation ou flag en cours. Avec le temps du week-end et les événements géopolitiques impossibles à appréhender, inutile de tenter un scénario de cassure en accélération ou de rebond suite à la résistance des Etats-Unis. On attendra donc l'ouverture du marché lundi matin et on avisera en fonction de ce que les marchés nous proposeront.

La cassure des 3640 validera un quatrième test de la zone 3580/3600 avec là un risque réel de voir le marché invalider totalement la tendance haussière long terme. Mais nous n'en sommes pas encore là et rien ne plaide encore pour une accélération brutale des marchés. Tant que le support long terme est tenu et attention à la fausse cassure comme en novembre, on doit considérer que le marché est en range avec un biais baissier sous les résistances énoncées. Le fait important de la journée de vendredi n'était pas le mouvement sur les indices mais bien l'incroyable rally obligataire qui a détruit les shorts FOAT avec un dix ans français qui a explosé son record en passant sous les 1.80% et testant les 1.70%. Le gouvernement français pourra remercier la BOJ qui lui offre de quoi emprunter à des taux bas jamais atteint. A surveiller donc.

 Scénarios

En swing, on restera neutre. Il n'y a pas de position à prendre sur un marché en range daily.

En intraday, on préfèrera les shorts à 60/40 (léger biais donc). Sur les niveaux indiqués, on regardera si des configurations de retournement baissier apparaissent de type BOFail, Divergences et autres Climax et on prendra position dans le sens de la tendance UT60 avec un stop court. Toujours de la même manière et avec un rigueur inchangée, on encaissera des profits partiels et on gardera 1/3 si on voit que le marché prend une tendance plus affirmée comme il a pu le faire ce vendredi.

Je suis assez bref avec le CAC car je ne le trade pas en ce moment. Les marchés européens sont lourdement plombés par les problèmes intrinsèques à la zone Euro, alors qu'ailleurs dans le monde, les configurations sont totalement différentes. Donc, juste un mot pour vous dire que si vous recherchez des tendances, essayez de regarder sur les autres indices de la planète, ainsi que les marchés de taux.

Il est fondamental de se spécialiser sur les marchés pour réussir. Si vous passez d'un produit à une autre, d'une méthode à une autre... vous ne parviendrez jamais à acquérir suffisamment d'expérience et de maturité. Si vous choississez de trader des systèmes de trading du type trend following vous devez donc aller chasser des supports à forte volatilité. Si vous préférez travailler sur tous les systèmes de trading, vous devez vous consacrer à un ou deux sous-jacents et vous devrez les connaître parfaitement. Enfin, évitez absolument les produits non  professionnels avec frais et slippages qui vous mangeront tous vos gains. 

Bon trading à tous

Bernard

Publié dans Analyses

Commenter cet article