Stop ou Encore

Publié le par Bernard Prats-Desclaux

Bonjour à toutes et à tous,

CAC UTD: Alerte sur la tendance haussière

En daily, plusieurs arguments plaident pour une vague correctrice voire un retournement de tendance moyen terme. Sur un plan purement chartiste, on a une configuration en Epaule-Tête-Epaule et une Etoile du Soirsur la seconde épaule ainsi qu'une cassure d'une bas précédent suivi d'un refus d'inscrire un nouveau sommet. C'est du basique et nous ne pouvons que constater les faits. Tant que ces élements n'auront pas été invalidés, il conviendra d'en tenir compte en tradant dans le sens le plus logique qui est celui de la baisse. Deux niveaux de supports majeurs se présenteront face à cette baisse. Il ne faudra pas les négliger et surveiller les rebonds éventuels ou tirer les conséquences de leurs cassures en accentuant les positions shorts. Mais en dépit de tout cela, seule la cassure du seuil majeur des 3280 validera le retournement baissier long terme, autrement dit, 200 points plus bas qu''aujourd'hui, ce qui pour le trader intraday ne présente qu'un très faible intérêt en matière d'information à gérer.

Sur un plan plus fondamental/marchés, les trois banques centrales ayant décidé de soutenir coûte que coûte les marchés en injectant des liquidités à volonté, il ne s'agit pas jouer bêtement contre la réalité. L'hypothèse la plus probable, celle que je soutiens depuis 2010 est que les marchés sont entrés dans une zone de trading range où euphorie et pessimisme se succèdent sans jamais que l'un ou l'autre puisse prendre le dessus définitivement. C'est simple à comprendre, d'un côté des difficultés économiques qui ne seront pas résolus en quelques mois, de l'autre, des actions massives, claires et franches pour soutenir l'économie... pardon les marchés et les actifs risqués. Quand les obligations ne rapportent plus rien il faut bien se tourner vers d'autres actifs, mais comme tout le monde sait que c'est un jeu à somme nulle, dès que vous avez pu capturer quelques pourcent de gain, vous sortez pour vous replacer ailleurs. C'est ainsi que les hausses ne trouvent jamais de relais suffisants pour sortie de ce marché de range et que les baisses trouvent des niveaux supports en dépit du catastrophisme  de certains qui se complaisent à annoncer les pires maux. Ce constat est amplement partagé, à froid, calmement. Ensuite les mouvements de marché, hausse ou baisse, engendrent des vagues d'euphorie ou de pessimisme passager chez les acteurs ou les commentateurs, ainsi va le monde financier et son microcosme. Mais en tant que trader vous devez rester froid et lucide. Calme.

 Le graphique qui ne sert à rien

Le travail de l'analyste reste bien différent de celui du trader. On peut toujours se glorifier d'une analyse réussie, mais après tout vous avez une chance sur deux d'avoir raison. L'important reste la prise de position, le risque accepté et le gain retiré si validation. Le reste n'est que blabla. Donc effectivement, soit ça va monter soit ça va baisser, même si la probabilité que l'on reste dans un range étroit 3350 / 3550 n'est pas à exclure :-) J'enfile mon nez de clown et je vous raconte des blagues maintenant. En fait, on a les niveaux qui nous donnent le sens de ce que le marché a le plus de probabilité de réaliser. Trader n'est pas anticiper, c'est ouvrir un position en calculant un risque et un potentiel de gain couplé à une probabilité de succès. Vouloir anticiper est une erreur... en l'absence d'éléments probants. Oui ETE + EDS + invalidation de Dow, mais si ce matin ou demain, un banquier Central X (appelons le X) décide de parler et faire frémir les marchés. Je doute qu'une analyse chartiste, d'aussi bonne qualité soit elle, soit suffisante pour donner envie à tous les shorteurs du monde de couper immédiatement leur position.Pour gagner sur les marchés, vous devez penser différemment, j'avais écrit quelque part qu'un trader est un iconoclaste... cette phrase est souvent reprise et je la crois très juste avec quelques années de plus encore au compteur. Si vous pensez comme la foule, vous ne gagnerez pas sur les marchés. Vous devez toujours avoir un temps d'avance. Toujours. La limite est de ne pas tomber dans le j'ai raison car je suis le seul à penser comme ça. La seule vérité du trader est celle de sa P&L, de sa bottom line. Le reste...

 CAC UT240 / 60

Un double creux que certains ont voulu jouer jusqu'à 3575 et qui s'est arrêté à 3540 (... pour le moment). L'impulsion haussière n'est pas encore remise en cause mais la tendance impulsive initiée sur cette unité a été arrêtée. Mise en place d'une vague corrective ABC, tendance haussière en vague... que des suppositions. Rien de concret. Donc pas grand chose à tirer.

La divergence de type I et le BOFail en fin de séance jeudi soir sur U60 qui s'était retournée à la baisse en squeeze a marqué le glas des espoirs des bulls à court terme. Ce type de mouvement en fin de journée est tout à fait classique, il oblige les mains faibles à lâcher prise sur leurs positions shorts et permet à ceux qui détiennent encore des positions longues de s'en délester tranquillement. A la veille d'une échéance de roulement de contrat, rien de tel pour mettre la pression sur ceux qui auraient trop anticipé une correction. Il suffisait de voir les forces relatives entre le CAC et les indices US pour se dire que le mouvement de hausse de fin de séance n'était pas tiré par des fondamentaux, des chiffres ou statistiques, la bonneur humeur de nos cousins américains, mais seulement par des raisons techniques de distribution de papier.

Trois scénarios de marché à surveiller avec des horizons de temps et de valeur:

Si le CAC parvenait à rebondir sur 3470 et à dépasser 3520 et 3541 dans les deux prochains jours, la probabilité d'assister à une vague 5 serait très forte. Dans ce cas, je me positionnerai très fortement à la vente au-dessus des résistances pour jouer la correction.

Si les marchés rebondissaient et cassaient 3520 sans avoir cassé à la baisse 3422 dans une horizon de trois à 6 séances, nous pourrions assister à une vague de hausse qui devrait dépasser les hauts de l'année et tenter d'aller chercher les 3650 et les 3720. Dans ce scéanario des achats sur zone 3430/65 seront à jouer.

Sous les 3422, la tendance haussière en cours serait pratiquement invaiidée et sans viser nécessairement un retournement baissier violent, les rebonds devront être mis à profit pour shorter les marchés.

Plan de trades

Baissier sous 3520 avec des surveillances particulières des zones supports 3461/75 puis 3422/26 et 3345/75 et la zone cruciale 3280. Donc on shortera les rebonds pour aller chercher les zones supports tant que la zone 3520 n'est pas dépassée. Cela doit se faire uniquement en intraday, sur des signaux clairs (chacun sa méthode pour cela, ce qui savent comment je travaille, connaissent les miens), mais n'oubliez aussi jamais que le trading n'est pas un jeu. Et que ne pas trader est aussi une position, donc ne vous sentez pas obligez de sauter dans le train du marché si vous ne trouvez pas d'opportunités claires pour vous.

L'important reste donc que les prises de positions soient effectuées proprement sur des niveaux identifiées à l'avance et à l'aide de stratégies définies longuement et backtestées. Dans le cadre actuel, le trader moyen terme n'a pas grand chose à faire. Soit il est déjà short, il a encaissé tout ou partie de ses profits vendredi en fin de séance, et il protège ce qui lui reste par des stops sur point d'entrée ou à 0 gain, soit il il attend une réaction sur un des supports présentés pour essayer de jouer le rebond du marché et la reprise de la tendance haussière.S'il veut shorter, il surveillera attentivement tout rebond, loin des niveaux supports, pour se positionner et aller rechercher les supports, voire les enfoncer. Règle simple à suivre: on ne vend pas un support tant que la tendance long terme reste haussière, car c'est sur ses niveaux là que l'on vous attend pour vous contrer. J'ai plusieurs stratégies qui fonctionnent très bien ainsi, notamment en scalping aggressif.

En intraday, on peut tout faire, long et short, avec un biais 70/30 short lorsque l'on ne se situe pas sur des zones supports. Pour le moment, pas de hausse marquée de la volatilité intraday (le Vix reprend du poil de la bête à 17.06 +13%, mais la traduction est restée faible en Europe). Donc, les prises de position en intra doivent être précises et rapides, pas question de se laisser embarquer dans de longs ranges qui usent les nerfs lorsque l'on débute le trading. Short sur rebond zone 490/510 pour aller chercher la zone 3460 et si elle casse objectif 3430/25 après avoir sécurisé son trade. Les zones supports seront l'occasion de scalps rapides avec des prises de bénéfices rapides et en fonction de la réaction des prix, on pourra tenter de laisser courir une partie de la position.

Bon Trading à tous

Bernard 

Publié dans Analyses

Commenter cet article